googleplusfacebook
  •  
  • LOI Robert - Tour Eiffel

    LOI Robert - Tour Eiffel

    Format : 40x60 cm sur DIBOND
    Numéro : 3/30
    Titre : Référence - 326 - Tour Eiffel
    Prix : 280 € port compris pour la France (supplément pour les autres destinations)

    Plus de détails

    LOI R - 01

    • 280,00 € TTC


    Prévenez-moi lorsque le produit est disponible

    LOI RobertPhotographe marseillais d’origine sarde, Robert Loï pose très tôt un regard d’observateur sur la ville. Enfant et adolescent, il regarde à la télévision et sans faillir en dépit de l’heure tardive, le « cinéma de Minuit ». Il y apprend beaucoup à propos de l’humanité et de la ville qui, souvent, sert de décor.
    Il s’y découvre une véritable passion pour le polar urbain. Deux films le marqueront définitivement : Quand la ville dort (The Asphalt Jungle) de John Huston et Le Samouraï de Jean-Pierre Melville. En juin 2004, Robert Loï crée un site web dédié à une encyclopédie du cinéma. Le projet est vendu en 2007 à une société de médias. A partir de là, Robert Loï commence à proposer, par le biais de la photographie, une interrogation en images de la ville.
    Les universitaires Giorgio Pigafetta et Patricia Signorile, se sont intéressés à son travail de recherche. Ils y perçoivent un questionnement fondamental relatif aux nouvelles modalités de la ville contemporaine qui se transforme. Pour Giorgio Pigafetta, Les photographies urbaines de Robert Loï ont une vocation qui va bien au-delà du documentaire ou du « glamour-urbain ». En effet c’est bien d’un vécu et d’un imaginaire nostalgique qu’il s’agit. Un peu comme si les citadins étaient des acteurs à la recherche d’une ville perdue ou à la recherche d’une ville telle qu’ils aimeraient la vivre.
    Si dans La chambre claire, Roland Barthes oppose cinéma et photographie, puisque, immobile, la photographie reflue de la représentation vers la rétention, Robert Loï, autodidacte fasciné par les images, a transposé du cinéma à la photographie le même univers construit autour d’une double constante : la ville en mutation avec ses lignes, ses lieux, ses personnages-types, ses scènes de la vie quotidienne, mais aussi ses espoirs et ses rêves brisés.
    Quoi qu’il en soit, désormais, Robert Loï n’est plus un spectateur devant un écran mais un metteur en scène-cadreur qui a retenu les leçons du cinéma.

    A propos de la photo offerte - Photo du 6/9/2011

    Les photos de Robert LOI sont visibles sur le site www.robert-loi.eu


    Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

    Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

      Photographes